Trop cool pour Internet Explorer
Avr 16

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans et les plus de 50 ne peuvent pas connaître : celui de l’âge d’or des salles d’arcade.

La salle d’arcade était un lieu sombre, enfumé, voire mal famé, où on pouvait dilapider son argent de poche sous la forme d’un monticule de pièces de 10 francs. L’avènement des consoles de salon a provoqué leur lente disparition, et aujourd’hui il ne reste à Paris quasiment plus qu’une seule survivante : la Tête dans les Nuages des Grands Boulevards.

Celle-ci s’est récemment offert une cure de rajeunissement et a fêté l’évènement jeudi dernier lors d’une soirée « open borne » où j’ai eu la chance de me rendre.

1 500 mètres carrés d’arcade en libre service, des copains, du champagne : le paradis sur terre !!

Mais concrètement, quoi de neuf ? Et bien, pour être honnête, pas grand chose… Le lieu a juste été réarrangé, les différents jeux sont désormais répartis dans des zones bien spécifiques : « la tête dans le compteur » pour les jeux de course, « la tête dans le viseur » pour les jeux de tir, « la tête dans le rétro » pour le rétro gaming… J’ai constaté la quasi disparition des jeux de baston, au profit sans doute de bornes plus « spectaculaires ».

J’ai retrouvé avec plaisir la présence de Let’s Go Jungle, dont je vous parlais déjà en février 2008

La seule vraie nouveauté que j’ai vue est la magnifique borne Pacman. Dommage qu’un tel souci du design et de la modernité soit réservé à un jeu vieux de 30 ans…

Pour clairement marquer son positionnement « grand public » et familial, la salle a ouvert un espace bowling et billard. Pas sûre que l’ambiance et les décibels d’une salle d’arcade soient tout à fait adaptés à une partie de billard, mais l’initiative est sympathique.

Bref, la Tête dans les Nuages reste un des lieux de loisirs les plus agréables pour les gamers, pour un peu qu’on ait le porte-monnaie bien garni et qu’on aime surtout les jeux de course et de tir.

écrit par Force Rose

Laisser une réponse