Trop cool pour Internet Explorer
Mar 27

Aujourd’hui il fait beau, les oiseaux chantent, les terrasses se remplissent, bref, c’est le printemps. Et du coup, comme ça n’a rien à voir, je vous propose aujourd’hui de gagner ce magnifique Kit Press Soulcalibur V, bande de petits veinards !

Ce Kit comprend un petit dossier de presse, une montre à l’effigie d’Ivy, un bien joli calendrier et, bien évidemment, le jeu Soulcalibur V, version Xbox360.

 » Chic, chic, chic, vous réjouissez-vous, mais comment participer à ce fort sympathique concours ?  » C’est simple, ami manieur de grosses épées, il suffit de laisser dans les commentaires ci-dessous une bafouille amusante sur le thème suivant :
S’il ne passait pas tout son temps à se battre pour une épée maléfique à la con, quelle serait la vie de votre personnage de Soulcalibur préféré ? Quel métier exercerait-il ? Quel seraient ses hobbies ? Est-ce-que Siegfried resterait coincé à l’aéroport avec tout son bordel sur lui ?

Amusez-vous, amusez moi, vous avez jusqu’au 3 avril prochain, 23h59 ; je choisirai ensuite le commentaire le plus drôle et le plus imaginatif, telle la Guislaine Arabian des concours idiots.

écrit par Force Rose

17 réponses à “Concours Soulcalibur V”

  1. Platypus Geek s'exprime :

    Mon personnage préféré des Soulca passerait ça vie à courir les donjons accompagné d’une fée pipelette pour sauver une princesse qui ce fait tout le temps enlever par un certain Ganondorf. Le tout avec juste le pouvoir de la triforce du courage XD

    Hé oui, mon perso préféré tout Soulca confondu est Link ^^
    J’admire son courage et sa capacité à trouver du temps pour venir défier les autres chasseur d’épée démon alors qu’il à tant à faire avec cette cruche de Zelda :p

    Merci pour le concour 😉

  2. Riimas_ s'exprime :

    Ivy étant une pirate. s’il elle ne passait pas son temps à courir après une épée maléfique, et bien forcément elle serait à la recherche du One Piece ! Du coup elle ferait soit partie des Shichibukais du Gouvernement soit elle serait l’un des quatre Yonku… Ivy est une rebelle dans l’âme donc je la l’imagine bien en Yonku, régissant le nouveau monde ! Son père serait sans nul doute un Schichibukai !

  3. popette s'exprime :

    Ma petite préférée, depuis Soul Blade, c’est la fille du boulanger… SI si ! Sophitia de son prénom, mariée à un forgeron, elle a tout de l’héroïne d’un épisode perdu d’Asterix et Obélix au pays des jeux de combats. Sa Grèce antique farfelue et baroque à souhait en fait le cadre idéale pour des aventure pâtissières au suspense presque insoutenable : son glaive suffira-t’il à couper son pain trop cuit? D’autant que la belle peut s’appuyer sur un casting de seconds rôle à la hauteur de ses talents aux fourneaux : un mari vite dépassé, une soeur idiote et deux rejetons un brin démoniaques auront vite fait de semer la pagaille dans l’entreprise familiale. Bref tu l’auras deviné la vie de Sophitia quand elle ne combat pas c’est un peu un épisode de Plus Belle la Vie avec un gros budget effets spéciaux.

    Merci à toi pour ce concours ! Des bises !

  4. Apoification s'exprime :

    Oh Link mon amour !
    Toi qui sait manier l’épée comme ta massue qui travaille le fer, toi le beau forgeron du village.
    Quand tu croises le fer, des étincelles jaillissent, telle la petite fée qui te suit tout au long de ton long périple ! Et comme toute celles que j’ai dans les yeux quand je te vois !
    Oh Link mon amour!
    Ton hobbie serai de me forger de magnifiques diadèmes, car c’est moi la jouvencelle en détresse. La Princesse de ton cœur !
    Oh Link mon amour!

    Merci pour ce concours, bises 😉

  5. Dolorès V. s'exprime :

    Si Cervantes n’est pas à la poursuite de l’épée, il est sans doute en mer, à chercher toujours plus d’or, de pierres précieuses, de femmes et de rhum. Un véritable et effroyable pirate le jour, un monstre mi-fantôme mi-zombie la nuit. Son seul nom fait frissonner les petits enfants espagnols, lorsque le soir, leurs parents leur content les aventures de cette redoutable créature qui reste à leurs yeux une légende.
    On raconte qu’il aurait caché un trésor phénoménal sur une île hantée au large de l’Espagne, et n’aurait révélé son emplacement qu’à son premier amour, mais nul ne sait si cette dernière est encore en vie et a pu le récupérer.

  6. Meg s'exprime :

    Si Kilik n’était pas à la recherche d’une épée maléfique à la con, il serait surement vendeur de petites saucisses « Knaki » à la sauvette près de la tour Eiffel et en même temps dresseur de chiens. En effet, son long baton lui permettant de retourner les saucisses avant qu’elles ne soient trop grillées et en même temps de dresser son chien pour faire des cabrioles.

    Merci bien pour le concours 🙂

  7. Trywan s'exprime :

    La fin de Soul Calibur IV fût synonyme pour Siegfried de l’arrivée d’une bonne retraite (Et oui ! Comme pour nos joueurs de foot nationaux, nos retraités du monde de Soul Calibur touchent leurs « namco-pensions » vers 35 ans…). Terminées les courses poursuites façon Pékin Express pour tenter de récupérer cette maudite épée Soul Calibur, les combats dans les arènes de Nimes et les guignoleries aux pays de Kilik-ou et la sorcière Ivy : Siegfried était définitivement fatigué de tout cela. Depuis quelques épisodes de SoulCa déjà, son coeur était ailleurs. Il ne rêvait en effet que d’une chose : ouvrir sa propre boutique ambulante de marchand de glace.

    Ce projet, que dis-je, cette subite révélation lui vint le jour même où il fût pour la première fois en contact avec l’épée Soul Calibur. Les cristaux qui s’étaient alors formés sur son corps ne faisant alors plus qu’un avec lui, il ne pouvait en être autrement que dans l’utilisation de ce don du ciel dans la création de la marque « Mister Freed’, ce petit glaçon friandise, fortement colorante et qui fait le bonheur quotidien des petits nianfants. Depuis, c’est la belle histoire. Peut-être croiserez vous au détour d’une allée du Bois de Boulogne ce bon vieux Siegfried, tout sourire, accompagné de son fidèle transporteur Voldo, en train de distribuer ses sucreries gourmandes. Un conseil ce jour-là : prenez vite votre Mister Freed’ et cassez-vous. Et surtout mais alors surtout ne lui parlez pas de Soul Calibur : il serait capable de vous tailler un brin de causette jusqu’à vous soûler…

  8. Jodu75 s'exprime :

    Mon perso préféré reste tout de même Link. :]
    Il est très vaillant et courageux, chevauchant les vallée, franchissant les grottes, pour à tout prix venir au secours de Zelda à cause d’un stupide Ganondorf

    Merci pour le concour 😉

  9. Jodu75 s'exprime :

    J’ai réalisé une petite Histoire, qui definit soul Calibur à ma Façon Hihi, c’est très théâtral par contre x) :

    Petit extrait de la rencontre entre Siegfried et Patroklos avant leur passassion de pouvoir:

    Siegfried: « Bonjour, une baguette svp et bien cuite si possible ».

    Boulanger à capuche :  » Bènè Sénior, c’est justement la dernière qu’il me reste 🙂 , avec ça, vous voulez la pasta? « .

    Siegfried: « Parfait, donnez là moi, je veux surtout pas la rater celle là et ce sera tout, pas de pasta pour moi, je ne suis pas italien! Merci bien!  »
    ?????????: « JUSTICE » !!!!!!

    Siegfried:  » :gne:  »

    Patroklos: « Im Patroklos, im JUSTICE » !

    Siegfried: « Mais oui c’est bien :sarcastic: , tu t’es perdu mon petit? Où est ta maman :hap: ???  »

    Patroklos: « WHAT ? MY MUM IS SOPHITIA AND SHE IS DEAD MOTHER FUCKER » :-((

    Siegfried:  » :hum:  »

    Patroklos:  » Im justice, so justice, can justice  »

    Siegfried:  » Désoler pour ta mère, en français ça donne quoi?  »

    Patroklos:  » G soui le new élou, tou dois mé raymettre la SOULCALIBURNE  » !!!!

    Siegfried:  » Ah bon :rire: toi le nouvel élu :rire: et puis bon j’ai jamais entendu parlé de ta SOULCALIBURNE :hap: et puis c’est quoi ce faux accent anglais?  »

    Patroklos: « Menteur, elle dipasse dé ton dos! »

    Siegfried:  » :hum: as tu parlais de MA soulcalibur :hap: ?! J’avais pas compris, je suis blond pur, ne l’oublis pas mon petit! Tu n’auras jamais MON épée, élou ou pas élou comme tu dis :sarcastic: !  »

    Patroklos:  » Donne la moi tout dé souite ou GT pique la dernière baguette biené couite! :sournois:

    Siegfried: « NON PAS MA BAGUETTE :snif2: !!!!!! »

    Boulanger à capuche:  » WELCOME BACK TO THE STAGE OF HISTORY  » :sournois:

    Siegfried:  » Vous taisez vous, vous allez pas vous y mettre aussi avec votre anglais, donnez moi MA baguette svp!  »

    Boulanger à capuche: :pf:

    ?????: « elle est à moaaaaaaa cette baguette schhhhhhh  »

    Siegfried-Patroklos-Boulanger:  » :ouch:  »

    Voldo:  » Se faire voler par un aveugle, c’est juuuuuuste énorme schhhhhhh :rire: aurevoir les blaireaux  » :rire:

    Boulanger retirant sa capuche: « INSIEME PER LA VITTORIA » ! :banzai:

    La tete de Voldo roula par terre à travers la boutique, tranché d’un seul coup par la lame acérée de ce « boulanger » qui jusque là, avait bien caché son jeu . . .

    Boulanger sans capuche: « Je suis Ezio Auditore da Firenze et je suis un assasin en mission pour tuer ce Voldo. »

    Siegfried: « C’est bien ma veine, euh je peux avoir ma baguette svp :hap:  » . . .

    Ezio:  » Si le sang et les tripes puantes ne vous dérange pas, oui :hap:  »

    Patroklos:  » JUSTICE  »

    Siegfried:  » Il est encore là lui ? bon, moi je me casse, gardez la monnaie! « 

  10. Mima s'exprime :

    Je sais parfaitement ce que Voldo ferait si il n’en avait pas après Soul Edge. Il serait l’heureux propriétaire de l’échoppe SM la plus réputée de Pigalle. Il continuera bien sur à parcourir le monde mais cettte fois, à la recherche des instruments les plus recherchés dans la pratique de son hobbie.

  11. eunivers s'exprime :

    A triste coups du sort qui décide qu’une tripoté de personnage tous plus fou les uns que les autres voient leur vie régenter par une arme maléfique !

    Je ne suis pas un grand fan de la série, mais les soirée passé à s’étriper joyeusement avec des amis m’ont laissé un fort agréable souvenir.

    C’est pourquoi j’aimerais si vous le permettez qu’on s’intéresse un peu plus à l’objet de convoitise.

    Si mes souvenirs sont bon (et mes sources exactes) il s’agit d’un duel entre deux épée Soulcalibur et Soul Edge, deux âmes soeurs aussi proche qu’opposé par leur destin destiné à se détruire l’une l’autre.

    Un vie voué à s’autodétruire une histoire d’amour impossible, si tout ceci était différent, peut être qu’elles se baladeraient joyeusement dans les champs découpant avec audace marguerite et autres fleurs des champs….

    Siegfried serais toujours un preux chevalier et Nightmare pourrait être le frère qu’il n’a jamais eu (un peu creux comme histoire me diriez vous) ! Ils vivraient heureux, main dans la main, détruisant leur royaume avec joie et bonne humeur.

    Ahhh monde cruel qui force des êtres à s’affronter ! Ahh triste sort qui… non mais sans blague qui m’a pondu un scénario pareil, je vous jure…

  12. Mr_Kia s'exprime :

    Mon nom est Hilde, allié de Siegfried et fière combattante la nuit mais ma passion, la vraie, celle qui m’anime depuis longtemps, c’est la cuisine.

    Oui oui, la cuisine. Alors n’y voit rien en rapport avec le fait que je sois une femme hein, moi ce que j’aime c’est couper, trancher, éperonner, laminer.

    (et les frites)

    Je me suis donc déplacée dans toute l’Europe civilisée et de pays en pays, je me suis forgée une forte expérience dans la préparation d’un plat.

    Expérience affinée principalement en Grèce et en Turquie et finalisée en Allemagne, mon pays où j’ai importé… le kebab.

    Oui, le kebab, le vrai.

    Pour ça pas besoin d’installation particulière, je m’installe dans un village, je fais flamber un ou deux manants, j’embroche un enfant encore un peu tendre sur ma lance, je fais tourner et je découpe de fine lamelle.

    Un peu de pain, de la crème fraiche avec des herbes et c’est parti !

  13. quitterie s'exprime :

    bonjour, à mon avis, s’il devait gagner sa vie, il serait prof d’allemand, en vla un beau métier
    et il donnerai des cours particuliers pour arrondir ses fins de mois
    et ensuite il irait se coucher du sommeil des justes .. POURQUOI ? ben faut être bon pour etre prof d’allemand par les temps qui courent
    bye et merci pour tout

  14. tit0urs s'exprime :

    Si Mitsurugi ne passait pas tout son temps à se battre pour une épée maléfique à la con, il serait Chuck Norris.
    Et il créerait un personnage de jeu vidéo à son image qu’il appellerait Mitsurugi.

  15. Ambre s'exprime :

    Bonsoir et merci pour ce concours !
    Je participe avec plaisir 🙂

    Si Ivy, mystérieuse et charismatique guerrière, se lassait de se battre, elle pourrait ouvrir une boutique de mode pour vendre robes et bijoux. L’alchimie serait son hobby.

    Belle soirée

  16. Rémi s'exprime :

    Bonjour, et un grand merci pour ce concours 😉

    Si Astaroth n’était pas à la recherche de cet foutue épée, nul ne doute qu’il se servirait de sa grosse hache pour couper du tronc.

    En effet, Astaroth est un bûcheron, et vit avec sa femme et sa chenille de compagnie appelée Mirloute. Cette dernière ne quittant que très rarement son épaule,et se nourrissant le plus souvent des secrétions provenant des oreilles de son fidèle compagnon.
    Lorsque Astaroth quitta la chaumière pour quelques semaines dans le but d’aider un ami a déménager dans le Poitou, Mirloute en profita pour prendre l’autorité sur la femme du bûcheron. Les premiers temps, Mirloute séduisait la belle en jouant du violon au coin du feu, mais par la suite, la chenille devint tyrannique, obligeant le femme a devenir son esclave.
    Un soir, alors que Mirloute avait abusé d’un peu de la liqueur de pomme, il frappa la pauvre femme a mort. Prenant peur de la vengeance d’Astaroth qui était surement déjà sur le chemin du retour, il prit la fuite.

    La vie d’Astaroth se résumerait donc à la poursuite d’une chenille maléfique, dans une quête de vengeance extrêmement violente. Provoquant le plus grand génocide de chenille de tout les temps.

  17. Amo s'exprime :

    Quand j’étais jeune, j’étais le plus convoité de tous les jeunes gens de mon village. J’étais même celui qui avait le plus de conquêtes, malgré mes 17 ans. Il n’était pas rare de me voir au bras d’une jeune et charmante jeune fille, à lui compter des vers poétiques et rassurants à la fois.

    Puis, je suis entré à l’Académie. Je n’ai pas perdu mon temps, et je suis devenu doué dans ce qu’on me demandait, j’ai été le premier, le plus jeune malgré que j’étais le plus vieil élève accepté. Il n’a pas été dur pour moi de prendre les devants, je me suis vite révélé le plus fort et le plus doué. Puis, les années ont passé. Je connaissais ma voie, je savais qu’elle m’était toute tracée. Je suis parti combattre le mal, j’ai traversé la galaxie, j’ai côtoyé les brigands, les bandits, les pires scélérats, et je les ai anéantis un par un, lentement, sûrement.

    Puis, j’ai vieilli. Je suis revenu à l’Académie, enseigner aux autres. J’ai pris les orphelins sous mon aile, je leur ai indiqué la voie, à eux-aussi. Comme on l’avait fait pour moi quand j’étais jeune, il y a longtemps, il y a déjà plus de 700 ans… Les années m’ont d’ailleurs appris la sagesse et la patience…

    Enseigné, j’ai. Trouvé de jeunes padawans, j’ai. Guidé les bons, j’ai. Que j’avais embrassé la bonne carrière, j’ai toujours su.

    Yoda, je suis.